Crédit immobilier en ligne sélectif

En cette période de rentrée, les crédits proposés en ligne sont de plus en plus intéressants. En effet, les banques en ligne et traditionnelles proposent des taux d’intérêt de plus en plus bas pour les prêts immobiliers, mais sont également de plus en plus sélectives avant d’octroyer des crédits.

Taux d’intérêt record pour le crédit immobilier

Récemment, les taux d’intérêts des prêts pour les particuliers sont actuellement très bas. En effet, en cette période de rentrée 2012, les taux d’intérêt sur les crédits immobiliers ont dépassé les records de plancher sur les crédits immobiliers déjà enregistrés en octobre 2010.

A titre d’illustration, le taux d’intérêt pour un prêt immobilier contracté pour vingt ans est fixé en moyenne entre 3,10 à 3,80%.
Cette baisse du taux d’intérêt sur l’immobilier tombe en parallèle avec la chute de l’immobilier, donnant ainsi l’opportunité de faire des acquisitions immobilières.

Sélectivité des banques en ligne, les garanties en béton

Les banques par contre, sont de plus en plus sélectives en matière d’octroi de ces crédits immobiliers à taux d’intérêt intéressants. Force est en effet de constater que les établissements bancaires en France produisent de moins en moins de crédits immobiliers dus par la sélectivité de plus en plus stricte des dossiers de demandes de crédit immobilier.

  • Les banques exigent en effet de fournir des garanties très solides de la part des emprunteurs, surtout pour les crédits de longue durée.
  • Les demandeurs de crédits immobiliers doivent en plus de cela :
  • Participer à un niveau important du crédit (au minimum 20 à 30% du montant de l’acquisition),
  • Justifier que vos revenus sont assez élevés et réguliers pour rembourser le prêt (pour vous distinguer des bons et de mauvais dossiers, vous devez disposer d’un bon contrat de travail à durée indéterminée),
  • Gérer ses comptes de façon optimale au quotidien (les banques vérifient les comportements financiers des demandeurs de crédit afin de se prémunir contre les risques d’incapacité de remboursement).

Ces conditions sont très importantes, si le demandeur veut avoir une chance d’obtenir un prêt immobilier de la part des établissements de crédit.
Suite à cela, l’âge moyen des emprunteurs pour l’immobilier a vieilli, si auparavant, le profil tournait autour de 30 à 34 ans, aujourd’hui, les banquiers octroient plus de crédits immobiliers à des quadragénaires et quinquagénaires de préférence mariés.

Renégociation de crédit immobilier

Il est vrai qu’aujourd’hui les taux d’intérêt sont plus intéressants pour ceux qui souscrivent à des crédits immobiliers à partir de cette période. Mais pour les personnes ayant souscrit des crédits immobiliers avant ce taux relativement bas, les coûts de leurs prêts sont toujours aussi chers. C’est ainsi que ces anciens emprunteurs peuvent être amenés à renégocier leur contrat pour s’aligner avec les taux d’intérêt intéressants actuels, surtout si la durée du prêt est encore importante.
Toutefois, cette renégociation de crédit, s’accompagne de pénalités e remboursement anticipé et parfois de nouvelles polices d’assurance à souscrire.